Guide de survie pour les foires du livre

Ce qui suit est une liste de bonnes astuces recueillies au fil des années auprès de collègues chevronnés, dont nous fait part Catherine Mitchell dans notre guide de marché intitulé Participer à une foire internationale du livre : Guide pour une première participation.

  • Apportez des cartes professionnelles, des stylos et du papier pour prendre des notes si vous ne le faites pas sur ordinateur, ainsi que des étiquettes d’expédition (FedEx ou autres) pour faire suivre des livres ou en envoyer au bureau, des papillons et du ruban adhésifs (pour afficher ou emballer).
  • Apportez une liste des livres que vous avez envoyés à la foire. Songez à prendre des couvertures ou des jaquettes de livres pour les exposer sur les tablettes en cas de retard de l’expédition. Il n’y a rien de pire qu’un stand dégarni.
  • Assurez-vous d’avoir accès au plus récent calendrier de production, à portée de la main, pour pouvoir vous y référer rapidement en cas de possibilité de coproduction ou de participation à un tirage.
  • Apportez deux exemplaires de votre horaire de la foire, même si vous travaillez sur un appareil électronique. La connexion Internet dans les halls étant inégale, la copie papier est parfois préférable.
  • Si vous apportez un portable ou une tablette, n’oubliez pas les câbles, les chargeurs et les convertisseurs.
  • Si vous apportez des catalogues imprimés, prévoyez deux exemplaires de rechange, un pour vous, l’autre au cas où votre exemplaire soit pris par mégarde au cours d’une rencontre. Si vous utilisez une clé USB, faites-y charger vos catalogues, vos outils de promotion et même des extraits présentant des titres importants.
  • Participer à une foire du livre constitue une forme de diplomatie culturelle. Vous êtes un représentant de votre secteur, peu importe votre expérience sur la scène interna- tionale; songez à apporter de petits cadeaux du Canada pour les réunions spéciales ou pour conclure une entente potentielle. Assurez-vous que ces cadeaux sont des choses légères et faciles à transporter, sinon les personnes à qui vous les offrirez risquent de moins les apprécier.
  • Portez des chaussures confortables ! Faites confiance aux vétérans quand ils vous suggèrent de garder les talons hauts pour les soirées, pas pour les longues journées dans les halls.
  • Portez une tenue confortable, mais professionnelle. Pensez à apporter une écharpe, un châle, un veston ou un chandail, car les halls d’exposition peuvent être frais et remplis de courants d’air. Vous et vos collègues au stand aimerez aussi avoir quelques pastilles pour la gorge, car on parle beaucoup lors d’une foire.
  • Il n’est pas rare de contracter le « rhume de Francfort », mais c’est peut-être un insigne honneur dont vous pourriez vous passer. Munissez-vous d’articles médicamenteux comme des pastilles contre la toux, de l’échinacée, de l’huile d’origan, des mouchoirs en papier, de l’aspirine, des pansements, tout ce qui pourrait vous être utile. Toutes les foires disposent d’une pharmacie, mais le fait d’avoir quelques articles sous la main pourrait vous permettre d’économiser du temps et de profiter d’une bonne nuit de sommeil.
  • En tout temps, gardez vos objets de valeur en lieu sûr. La plupart des vols de sac à main et d’ordinateurs portables ont lieu le premier jour, alors que les éditeurs ont encore l’esprit un peu embrumé et sont peu attentifs. Ne courez aucun risque et restez alertes, pour vous et pour les éditeurs que vous rencontrez.
  • Les contrôles de sécurité sont désormais la règle, particulièrement dans les halls de Francfort et de Londres, alors prévoyez du temps supplémentaire pour les files d’attente.
  • Trouvez l’emplacement des toilettes les plus proches pour des visites rapides.
  • Restez hydraté. Les halls de la foire sont vastes, et l’on marche constamment. L’eau est ce qu’il y a de mieux pour survivre à votre première foire. Songez à acheter une grande bouteille à conserver à votre stand.
  • Profitez des boissons offertes sur le stand du Canada, proposées pour vous aider dans la vente et la promotion de vos titres. Vos invités en seront reconnaissants – ils auront peut-être parcouru une longue distance pour arriver jusqu’à vous.
  • Prévoyez quelques collations nutritives, comme des pommes, des noix, des raisins secs et du chocolat, en cas de besoin. Emballez un sandwich provenant du buffet de déjeuner de votre hôtel pour économiser temps et argent.
  • Participer à une foire du livre, c’est travailler. En fait, nombreux sont ceux qui com- parent cela à un marathon. Tant de choses à voir, tant de gens à rencontrer. Il s’agit surtout de maximiser son temps pour augmenter les probabilités de ventes.
  • Acceptez les invitations à des réceptions tenues dans des stands si celles-ci peuvent vous aider à promouvoir vos ventes et à établir des relations. Vous pourriez devoir participer à des dîners d’affaires dans le même but. Toutefois, certains trouveront qu’il est déjà suffisant de travailler fort pendant de longues journées, et qu’un repas tran- quille entre collègues ou avec un nouvel ami est une récompense en soi. Du point de vue de vos collègues restés au pays, vous avez de la chance, alors où que vous soyez, prenez le temps de profiter de la foire et de la ville où elle se tient.
  • La productivité de votre participation à la foire repose sur un maximum d’efficacité tout en ménageant vos énergies. Efforcez-vous d’être de ces éditeurs qui finalisent leurs notes de rencontres sur le vol de retour, de façon à pouvoir replonger dans le feu de l’action dès votre arrivée au pays. Vous augmenterez ainsi vos chances d’assurer la réussite de votre voyage.

Pour obtenir davantage de conseils pratiques et de renseignements sur la façon de tirer le meilleur parti de votre participation à une foire internationale du livre, vous pouvez télécharger le guide complet ici.

Rendez-vous à Francfort!

2017-10-10 | Foires du livre